Problématique

william/daniel

Il y a une phrase célèbre en Colombie qui dit : Colombia es tan linda , que Dios la llenó de gente mala, ce qui se traduit par , la Colombie est tellement belle , que Dieu la remplis de mauvaise personne . Cela signifie que malgré ses paysages à couper le souffle, il y a assez de monde mauvais en Colombie pour ruiner le visage du pays sud américain.

Cela est en grande partie dû au trafic de drogue qui se passe constamment en Colombie. Nous en avons eu la preuve dans les années 1980 , où le tristement célèbre Cartel de Medellìn , dirigé par une main de fer par Pablo Emilio Escobar Gaviria , plus connu sous Pablo Escobar , dirigeait 80% du trafic de cocaïne au niveau mondial. Le point de notre projet est de vous en apprendre plus sur la Colombie , mais aussi d’une crise plus importante que les autres qui affecte le pays depuis bientôt près d’un demi-siècle.

Malgré sa mort en 1993 , nous ressentons encore les effets que cet homme a eu sur la Colombie , le monde et comment il a changé le visage du monde.

william
1 Le Commencement du trafic de drogue en Colombie.

Premièrement pour mieux comprendre à quoi nous avons à faire. La Cocaïne est le résultat d’une transformation chimique. Elle provient à la base de la plante de coca que l’on retrouve principalement dans les régions tropicales d’Amérique du sud et d’Amérique central. Plusieurs causes on permit le développement du trafic de la cocaïne en Colombie. La  plus grosse d’entre elle est la forte demande par les  consommateurs américains. Bien quelle fût à la base depuis les année 1855 une drogue à utilisation  médicinale, elle a commencée à être consommée comme drogue récréative dans les années  1950/1960  dans l’après guerre  par les mouvements hippies. Cette forte demande  a permis la création des cartels et  d’une guerre sans fin pour le contrôle de cet or blanc. Le plus connu et gros d’entre eux est celui du célèbre Pablo escobar, le cartel de Medellín, qui exportait près de 75 tonne de cocaïne par mois vers les USA en 1980. Commençant par la de la petite contrebande il fut rapidement le plus gros trafiquant  colombien et lorsque qu’il fut abattu en 1993 il avait une fortune estimé à près de 54 milliard de dollar à la valeur d’aujourd’hui.

 

Daniel
2 les conséquences sur le plan Environnemental:

La production de cocaïne aurait un grand impact sur la nature , non seulement la plante est très gourmande en eau et cela nuit à l’équilibre des autres plantes qui manquent de ressources en eau. De plus,  les produits nécessaires à la fabrication de la cocaïne sont des produits chimiques et très toxique qui nuisent à la faune et à la flore. Parmi tous ces produit  : l’on y retrouve kérosène , de l’acide , de l’ammoniaque, et ceux-ci peuvent tomber et se déverser dans la nature et polluer les nappes phréatiques et les plantes aux alentours. De plus , il faut énormément de feuilles de plant de  coca pour faire un kilogramme de cocaïne , alors les cultivateurs défrichent des forêts entière illégalement pour la plupart , ce qui détruit l’habitat naturel de plusieurs animaux sauvages en voie d’extinction et plantes utile au cycle naturel, en plus de la déforestation massive qui est courante en Amérique du Sud.

Daniel
3 Effets sur la population local.

Lorsque le gouvernement Colombien a entrepris d’éradiquer les plantes de coca , non plus à l’ancienne en déracinant les plantes , mais via des avions qui larguent des pesticides de Monsanto ( un géant dans le domaine du pétrochimique) ,ils pensaient que cela serais la solution à ce fléau qui a ruiné la réputation du pays. malheureusement pour eux , il semblerait que les pesticides déversées ait eu un impact sur la population locale , en fait l’on aurait constaté une hausse du taux de cancer dans les régions qui subissent la fumigation des pesticides. Ainsi , cela aura plus aggravé la situation que l’améliorée. Ainsi , c’est à cause de cela que le gouvernement Colombien a ,en effet, arrêté en 2015 de faire des raids contre les plantes et visent plutôt à essayer de sensibiliser les paysans producteurs de produire plutôt du café a la place de la cocaïne ,car c’était jadis le produit par excellence colombien , avant que la cocaïne le détrône.

Daniel

4 effet  consommateur

La cocaïne est un stimulant , c’est-à dire une drogue qui accélère l’activité du système , et cela a d’énormes répercussions sur la personne qui en as consommée . L’on sait que les drogues ont en général un effet d’euphorie lorsqu’on la consomme directement et par la suite, une dépression . Ainsi , c’est la même affaire pour la cocaïne , sauf qu’elle rend le monde accro à cette drogue en moins de temps , et le monde serait ainsi condamné à partir du moment qu’ils en consomment.  La consommation de cocaïne a un effet à court et à long terme. À court terme , la cocaïne entraîne une perte de l’appétit jusqu’à amener l’anorexie, une dépendance directe si elle n’est pas traitée, etc. Par contre , à long terme , la cocaïne peut entraîner plusieurs maladies cardiorespiratoires , la schizophrénie ainsi que des délires ou des hallucinations. Cela représente bien les effets néfastes que la cocaïne peut avoir sur une personne saine d’esprit et les conséquences qu’elles peuvent avoir sur le cerveau de la personne.l

William
5.Conséquence Économique

Pour ce qui est des conséquences économiques, le trafic de drogue est une activité ayant  des conséquences positive mais principalement négative. Premièrement, puisque la Colombie est un pays particulièrement pauvre dans  le milieu rural, le trafic de drogue permet de créer des emploi pour les fermiers locaux. C’est une source de travail sûr pour eux. Lorsque que Pablo Escobar a été abattu par les forces policières colombienne ,plusieurs manifestation ont eu lieu. Ils affirmaient que grâce à Escobar ils avaient un travail comparativement à l’État qui n’en créait pas. Pour ce qui est des conséquences négatives, le trafic de drogue  assure une répartition des revenus très mal équilibrés et en fait profiter majoritairement les hauts dirigeants de ces réseaux criminels. Selon les calculs des expert, malgré les difficultés d’estimation le trafic de drogue représente approximativement 6% du PIB Colombien. Le trafic au noir étant du travail illégal et non déclaré, il ne rapporte pas d’argent à l’État colombien. Cela a pour conséquence de rapporter de nuire aux Colombiens car cela fait moins d’argent dans les services telle que: les hôpitaux, les routes etc.

 

William
6.Les Solution au trafic de drogue.

Pour contrer le trafic de drogue l’état colombien a mit en place un accord avec le État-unis . Lors de la rencontre entre le président Colombien, Juan manuel Santos et le président américain Barack Obama  se sont mis d’accord sur une subvention américaine de 10 milliard de dollar dans le but de combattre les trafiquants et d’aider la Colombie a se sortir de ce cercle sans fin. Grâce à cette subvention l’État colombien a pu équiper lourdement ses forces  militaires et policières et effectuer des opérations anti-drogue dans les coins les plus reculés du pays. Aussi, l’État essaie de diminuer le nombre de trafiquant de drogue en faisant des campagne publicitaire pour convaincre les jeunes de ne pas s’enrôler. Aussi, depuis deux ans l’État crée des emplois en masse pour dissuader. La création d’emploi permet au jeune de pouvoir s’en sortir financièrement sans avoir à passer par la vente de drogue.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s